Ligués face au mal

Révélations

Après avoir saccagé l’organisation des Détrôneurs, VIller Sannor a annoncé sans prendre de pincettes que c’était le liseur l’objectif de notre mission.

Aegis et Vulcanior se sont occupés d’Arvald Zauchinn. Ils se sont rendu compte d’une première chose : le 1er des rangs S était actuellement en mission en train d’abattre un monstre.
Après avoir tenté de présenter la situation au 1er des rangs D, celui-ci ne semblait pas se reconnaître. Des implants neuronaux seraient à l’origine de ce blocage, et après avoir vérifié les commandes de matériels de Visara, nous avons pu conclure qu’ils étaient de sa fabrication.

Malgré le fait que Visara soit très intelligente, elle semble assez immature, ce qui nous a permis de la faire tourner en bourrique. Elle a fini par se vanter de ses projets “secrets” :
Arvald aurait vécu une “fin du monde” dans une réalité parallèle. Celui-ci serait retourné dans le temps et aurait empêché cette fin avec l’aide de Visara, qui l’aurait modifié génétiquement.

Vulcanior, afin de s’entraîner à contrôler son feu, demanda à Urma si elle voulait bien l’aider. Urma celle-ci lui répond de manière agressive qu’elle est pressée, mais Vulcanior réussi à la calmer. Urma finit par lui demander 200 crédits par séance d’entraînement. Vulcanior dut se résoudre à renoncer à de tels prix.

Vulcanior et Aegis ont réuni le matériel pour fabriquer un outil permettant de repérer les liseurs. Suite à un coup d’éclat de Vulcanior, la création de cet outil s’est révélée bien plus rapide que prévue.

Le groupe a réussi à obtenir des informations au sujet de liseurs qui seraient situés dans une ville industrielle proche. Grâce aux détecteurs précédemment crées, nous avons pu déterminer que trois liseurs seraient présent dans cette ville, ainsi que leurs localisation. Nous avons décidé de capturer le liseur qui se situait dans une usine, dans les sous-sols plus précisément.

Vulcanior a pénétré en Buch, afin que celui-ci ne puisse pas se faire repérer ni dans la ville, ni dans l’usine qui était sa destination.
Ener-J opta pour la même solution, mais se rapprochant au préalable aux abords de l’usine. Cependant, une fois sorti de Buch, nous nous rendîmes compte qu’il avait bien moins supporté la pression de la dimension présente dans Buch que Vulcanior.

Dans les sous-sols étaient présent Moira, un liseur, et des soldats. Nous avons pu tirer de leur conversation le fait que le liseur voulais que Moira fasse quelque chose, en échange le liseur rendra ce qu’il a pris à Moira.
Moira est remontée, Vulcanior s’est placé de manière parfaitement silencieuse dans un conduit d’aération, Ener-J s’est téléporté.
Moira est passée ensuite vers chaque employé de l’usine et les a touché. Ces derniers se sont ensuite comportés comme des zombies, et ont commencé à assembler une arme assez grosse. Buch s’est placé sous l’arme, l’a absorbée, et a dû immédiatement fuir, poursuivi par Moira qui balançait des boules de feu.
Ener-J a immédiatement attaqué le liseur d’une attaque foudroyante, et lorsque Vulcanior est arrivé sur place, il n’a pu que constater qu’Ener-J était allé trop fort. Les deux décidèrent d’aller aider leur compagnon liquide, Ener-J sortant par la porte d’entrée, Vulcanior, préférant ne pas être vu, se mit à creuser dans le sol.

Ener-J tomba face aux soldats qui le blessèrent sérieusement, en réponse, il en électrocutera un. Buch esquiva toutes les boules de feu que Moira lançait, celle-ci fini par changer de tactique : elle créa directement les explosions devant Buch, qui fut très grièvement blessé. Vulcanior sorti alors du sol pour intervenir, il attrapa Moira et lui proposa de discuter de comment et pourquoi les liseurs la force à obéir. Celle-ci accepte, en larmes.

Une fois installé dans un café proche, Moira explique que le liseur a kidnappé son petit frère, et lui avait demandé de fabriquer l’arme que nous avons récupérée. Moira signala également qu’un liseur pouvait prendre le contrôle d’une personne qu’il aurait siphoné. Aegis fait remarquer que deux liseurs nous attendent à l’extérieur du café. Notre groupe est alors allé à leur rencontre.

Ils nous demandent tout d’abord pourquoi nous avons tué un des leurs. Ener-J essaya d’expliquer qu’il voulait pas le tuer mais juste l’immobiliser. Les deux liseurs ont proposé qu’Ener-J accepte de se faire siphonner sa conscience pour qu’ils puissent confirmer ses dires.
Les deux liseurs conclurent qu’il ne possède pas la moindre retenue. Ces derniers nous expliquent alors que le 3ème liseur est actuellement entre la vie et la mort dans une dimension parallèle. Ils expliquèrent également qu’il était ce qu’ils appellent un “réfractaire” au partage.

Vulcanior a alors prononcé de manière détachée : “Spiriollon”. Il obtint immédiatement l’attention des deux liseurs. Il leur demanda alors plusieurs informations les concernant, eux et le Spiriollon, mais la réponse de ces derniers fut à chaque fois : “Nous ne pouvons pas vous révéler cette information”. Vulcanior a alors proposé aux liseurs des informations concernant l’outil détecteur de liseur, afin qu’il puisse détecter un liseur spécifique. Les liseurs se concertaient sur le fait de donner accès à cette technologie ou non, l’un arguant que c’était trop dangereux, l’autre déclarant qu’on y arriverait de toutes façons, même sans leur aide.

Mais avant qu’ils aient eu le temps de se mettre d’accord, Vulcanior en rajouta une couche, et déclara qu’il venait d’un autre monde et qu’il était né il y a environ 400 ans.
Cette dernière révélation fit paniquer les deux liseurs qui s’enfuirent sur le champs.

Nous sommes alors retourné récupérer les restes du liseur électrocuté (principalement un crystal). En utilisant Ener-J comme cobaye, Aegis et Vulcanior ont calibré l’appareil de manière a pouvoir repérer les liens entre les personnes et le liseur. En appliquant ce procédé sur Moira, ils ont pu trouver la trace du liseur lié a Moira, et par cheminement la position de son frère. Les résultats arrivèrent, l’enfant serait situé à une altitude de 15km. Or il se trouve qu’une barrière gravitationnelle est présente vers 12 000m d’altitude, repoussant tout objet quasiment instantanément à la surface, créant un immense cratère.

Aegis et Vulcanior ont donc décidé d’aller dans la dimension où se trouverait le liseur. Aegis se prépara en plaçant les restes du liseur dans un champs de force énergétique, Vulcanior eu quelques doutes sur sa survie par rapport à la condition de fantôme du docteur, il prit donc une bouteille de plongée. Ener-J envoya Moira dans ses appartements afin de la surveiller par rapport au contrôle mental que possède le liseur sur elle. Aegis et Vulcanior ont alors activé le téléporteur dimensionnel.
La première inspiration que Vulcanior fit était de l’oxygène pur, il plaça alors sans tarder le masque afin de pouvoir respirer.

La dimension est un immense terrain plat, composé de manalite, un matériau quasi indestructible. De part et d’autre du terrain, des puits de MANA sont présents, ainsi que des cristaux de MANA. Mais l’élément le plus marquant, c’est la température : -250°C. Aegis reste de glace face à de telles températures pendant que son camarade draconique tremblotait de froid.

Toujours à l’aide du détecteur, ils ont récupéré le corps du liseur, qui était dans une sorte de cercueil en cristal, qu’ils ont plongés dans un puit de MANA. Celui-ci a explosé, manquant de peu Aegis et Vulcanior. Le liseur a ensuite disparu. Ils se sont ensuite envolé à l’altitude indiquée par rapport au frère de Moira. Ils ont à nouveau changé de dimension, pour se retrouver dans une pièce, avec trois caissons : un contenant un squelette humanoïde, le second un vieil homme (~70 ans), et le dernier un pré-ado, ayant des trait similaires à Moira. Aegis attendis pendant que Vulcanior fixait le squelette durant une bonne vingtaines de minutes, celui-ci disant qu’il se pouvait que son mauvais pressentiment risquait de devenir vrai. Il finit par déclarer qu’il aurait identifié le squelette : il était certain que c’était une connaissance de son ancien monde, qui vivait sous la forme d’un squelette.

Par la suite, ils rendirent compte que la batterie du téléporteur ne permettrait plus qu’une seule utilisation : s’ils retournent dans la dimension des liseurs, il faudrait qu’ils trouvent un moyen de recharger la batterie, sinon ils seraient bloqués pour toujours. Ou alors ils pourraient tenter de passer par la barrière, mais il fut vite conclu qu’avec les caissons, c’était beaucoup trop risqué.

Dans la dimension à MANA, ils redescendirent à la surface, et plongèrent le téléporteur dans de la MANA, ce qui a effectivement eu pour effet de le recharger. Ils rentrèrent ensuite chez eux, pour tomber sur le liseur, piégé et furieux. Une explosion s’entendit au loin, Ener-J vit Moira détruire son appartement, et foncer à toute allure. Vulcanior créa immédiatement un second champs de force autour du liseur, et régla sa fréquence sur l’inverse de celle mesurée sur le liseur, et dès lors, le vacarme cessa, signe que le champs de force a bel et bien bloqué les pouvoirs du liseur.

Vulcanior menaça alors le liseur, qui lui rigola à la figure. Avec une expression sadique, Vulcanior se présenta comme un être externe à ce monde, né 400 ans auparavant. Le liseur, paniqua immédiatement, et se suicida, libérant le lien télépathique entre lui et Moira, ainsi qu’avec l’enfant. Aegis et Vulcanior se rendirent vers l’origine de l’explosion avec le petit frère de Moira, se doutant sur qui ils vont tomber. Une fois Moira réveillée, nous lui “rendons” son frère, et celle-ci nous remercie. Sannor est arrivé et a demandé qui a dévasté l’appartement, Ener-J accusa Vulcanior. Une fois Sannor parti, Vulcanior tenta de placer un coup de pied dans les parties d’Ener-J qui évita miraculeusement, mais celui-ci senti que d’après le mouvement d’air accompagné du coup, il aurait sans doute dû dire adieu à son intimité.

Comments

Vulcanior

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.